Objectifs

Une nouvelle aube pour l’Afrique

La restauration des terres peut déjà contribuer à la réalisation de nombreux objectifs de développement durable.[i] Néanmoins, ce sont les plus vulnérables qui seront laissés pour compte, à moins qu’une action de grande ampleur et coordonnée ne soit mise en place pour permettre l’emploi et la réinsertion des jeunes dans les zones d’émigrations, fragiles et sensibles aux conflits.

L’approche de la restauration des terres pour promouvoir la soutenabilité, la stabilité et la sécurité, constitue également une mesure audacieuse pour une croissance verte et inclusive. Cette approche permettra de réduire l’impact environnemental de plusieurs secteurs économiques tout en créant des emplois qui préservent et réhabilitent l’environnement. Elle pourrait sortir de la pauvreté des dizaines de millions de jeunes en situation de vulnérabilité. On estime qu’une transformation globale vers une économie plus verte pourrait générer jusqu’à 60 millions d’emplois supplémentaires dans le monde[ii] au cours des deux prochaines décennies.

L’Afrique, en particulier, a un potentiel gigantesque pour atteindre une trajectoire de développement positive, si elle adopte un modèle économique vert. De nouveaux horizons s’ouvriront. Avec son offre de main-d’œuvre en expansion rapide, complétée par des marchés intérieurs en croissance rapide et une offre abondante de ressources naturelles et d’écosystèmes divers, le progrès économique et social peut être réalisé – pour tous.

En favorisant l’inclusion des groupes marginalisés et vulnérables de la société, l’initiative 3S est un pas dans la bonne direction. Elle permettra de stabiliser les zones  « à risque », de fournir une réponse efficace aux crises potentielles et de créer des opportunités pour de nouvelles vies. Elle donnera aux jeunes le choix et une nouvelle aube  pour l’Afrique.

Le succès de l’initiative 3S dépendra du leadership politique à tous les niveaux, d’’investissements visionnaires, des connaissances et technologies de pointe et du renforcement des capacités. Les gouvernements africains auront besoin de partenaires et de la participation et du soutien des parties prenantes de la société civile, en particulier des entrepreneurs et des jeunes.

Nos objectifs:

1. créer au moins 2 million d’emplois verts au profit des groupes vulnérables, particulièrement les jeunes, les migrants, les personnes déplacées et les personnes ciblées par les groupes extrémistes, grâce à l’investissement dans la restauration et la gestion durable de 10 millions d’hectares de terres dégradées à l’horizon 2025 ;

2. améliorer l’accès aux terres et la garantie des droits y afférents en assurant une meilleure stabilité des populations, en particulier dans les zones fragiles ;

3. prévenir les déplacements de populations en améliorant la préparation et les systèmes d’alerte précoce qui permettent de prédire les sécheresses et autres catastrophes naturelles.

[i]
CNULCD (2016) : A Natural Fix. A joined-up approach to delivering the global goals for sustainable development, http://www.unccd.int/Lists/SiteDocumentLibrary/Publications/4_2016_Land_SDGs_ENG.pdf
[ii]
OIT (2013) : Développement durable, travail décent et emplois verts, p. 32.

À propos de nous

Qu’est-ce que l’Initiative pour la soutenabilité, la stabilité et la sécurité (3S) en Afrique? Il s’agit d’une initiative intergouvernementale qui s’attaque aux causes profondes de l’instabilité et permet de prévenir les menaces émergentes liées à l’épuisement et à la mauvaise…